Les composants d’une charpente de toiture en bois

La charpente, c’est l’ossature qui soutient et supporte la toiture. Elle est construite avec des éléments en bois, de différentes dimensions selon leur emplacement sur la charpente et leur rôle. Les différents éléments d’une charpente ont leur propre dénomination : les fermes, les pannes, les chevrons, les liteaux et les voliges. La construction d’une charpente nécessite des travaux de précision aux millimètres près.

La ferme

La ferme d’une charpente, c’est l’élément en forme de triangle, posé en perpendiculaire aux murs extérieurs et aux murs de soutien. Elle est destinée à supporter le poids de la toiture. Les fermes sont composées des pièces de bois les plus volumineuses d’une charpente. Les fermes sont reliées entre elles par des pannes. À la base du triangle formé par la ferme, il y a les entraits qui sont des pièces de bois en horizontale, et qui reposent sur les murs porteurs et qui réunissent les arbalétriers. Les arbalétriers sont les poutres inclinées qui forment les côtés du triangle. On peut noter également la présence de poinçons qui coïncident avec la hauteur de la ferme, joignant l’entrait au faîtage de la toiture et les contrefiches qui renforcent la structure de la charpente en liant le poinçon à la panne faîtière.

Les pannes

Les pannes d’une charpente de toiture, ce sont les éléments qui relient les fermes entre elles. Elles sont constituées des pièces de bois, moins volumineux que les fermes, qui supportent les liteaux et les chevrons. Il y a trois sortes de pannes, selon leur emplacement sur les fermes :

  • celle qui est placée au sommet de la charpente qui est le faîtage, la panne ventrière ou intermédiaire
  • celle qui est positionnée au milieu de chaque versant de la toiture et la panne sablière :
  • celle qui est posée sur les murs à l’extrémité des pentes.

En effet, les pannes ont pour rôle de répartir le poids de la toiture en accompagnant les charges depuis les chevrons vers les fermes. La distance entre les pannes dépend de la forme de la toiture et de son poids.

Chevrons et liteaux

Le chevron d’une charpente est installé dans le sens de la pente du versant de la toiture, distancé entre eux de 50 à 60 cm. Le chevron sert à répartir la charge de la toiture sur les pannes. Les chevrons ont des dimensions plus petites que les pannes, mais plus grandes que les liteaux.
Les liteaux sont des pièces de bois placées sur les chevrons, sur lesquelles vont poser les revêtements d’une toiture, comme les tuiles ou les ardoises non clouées sur volige… L’écartement entre les liteaux s’appelle le pureau.

Les voliges

Les voliges sont des planches de bois fines, elles sont des éléments rectangulaires. Elles peuvent remplacer les liteaux pour recevoir les revêtements en tuiles ou ardoises d’une toiture.
Le voligeage désigne le plancher constitué par des voliges clouées entre elles sur les chevrons, qui va servir à supporter les matériaux de revêtement de la toiture. Les voliges peuvent également servir de supports pour des éléments des gouttières ou les panneaux photovoltaïques.

A la fin, il est important de préciser que tous les travaux relatifs à la charpente doivent être confiés à un professionnel tel que ce couvreur qui se trouve en Indre et Loire. Ce dernier pourrait exécuter toutes les tâches relatives au toit ainsi qu’à la charpente tout en respectant les normes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *